GÉRARD BRU

MON HISTOIRE

J'ai débuté enfant avant de voir grand. Tout a commencé avec une poignée de personnes qui aimaient mon travail.  Aujourd'hui, j'ai obtenu une de mes priorités, une solide amitié avec mes suiveurs qui aimaient mon travail. 


Résumé Parcours artistique



 

2020 EXPO / L'ATELIER chez le CHEF RABANEL - ARLES, France 

2019 EXPO / SOLID'ART - MARSEILLE, France 

2019 EXPO / SOLID'ART - MONTPELLIER, France 

2018 EXPO / CASINO FLAMINGO - GRAU DU ROI, France 

2015 EXPO / ART 3F - MONTPELLIER, France 

2013 EXPO / Art Fair Londres - LONDRES, Royaume-Uni 

2011 EXPO / Art Fair New York - NEW YORK, États-Unis 

2011 EXPO / ART FAIR GLASGOW - GLASGOW, Royaume-Uni 

2009 EXPO / GALERIE DE WENKE KUNST - TUBINGEN, Allemagne 

2008 EXPO / MUSEE DE LORRACH - LORRACH, Suisse 

2007 EXPO / GALERIE L'HORTUS - BONIEUX, France 

2004 EXPO / GALERIE ATHENAUEM - FOUNEX, Suisse 

2004 EXPO / ART CENTER INTERNATIONAL - COLUMBIA MARYLAND, États-Unis 

2001 EXPO / GALERIE LE DEPOT MATIGNON - PARIS, France 

2001 EXPO / Galerie de Pontaillac - ROYAN, France 
2000 EXPO / Galerie Martine Moisan - PARIS, France 
2000 GALERIE DE L’ECUSSON-MONTPELLIER
France

2000 EXPO / GALERIE LA GRANGE DU MISTRAL - SAINT ANTOINE DE TILLY, 
Canada 
1998 SOCIÉTAIRE DES ARTISTES FRANÇAIS

1998 EXPO / GALERIE DU CHATEAU DE GROUCHY - OSNY 95, France 

1996 EXPO / GALERIE AU VERRE PLACIDE - AUVERS SUR OISE, France 

1968 EXPO / Galerie le Nombre d'or - MONTPELLIER, France 



Texte de Eléonore UHLIG écrit 
pour l’exposition de GÉRARD BRU au MUSÉUM DE BURGHOF de LORRACH. Allemagne.  2008

Actuellement, nous assistons à une surenchère de termes, de définitions, de classifications, de styles dans le
domaine de l‘art. Il est frappant de constater la tendance actuelle vers le figuratif et le recul de l' abstrait
Pour évaluer une oeuvre d'art, on ne peut fixer de normes. Chacune doit être spécifiquement considérée et
appréciée pour elle—même. Dans ce sens, il conviendrait d'aller à leur rencontre sans réserve, leur accorder tout
notre attention et les laisser produire leur effet, nous toucher. “Observer un tableau en laissent libre cours à
l' emotion, c’ est ce qu'in a de plus juste pour apprécier un tableau”, comme l’a declare Willi Baumeister en
1947; c'est ce que je pense aussi!

Le peintre francais Gérard Bru, comme peu de ses contemporains a trouvé sa propre voie dans la diversité
de la représentation du monde actuel. Il se situe entre les pôles figuratif et abstrait. Ses tableaux comportent
des éléments dont les formes suggèrent des paysages.

Il choisit des lignes, des identifiants et des couleurs qui donnent naissance à une fiction et évoquent des rela-
tions au niveau du contenu. Il fait appel à l'imagination de l'observateur actif. Il s'agit, pour lui, de la transposi-
tion, sur la toile, du monde extérieur, la plus proche de la réalité.

La structure des aplats de couleur est organisée en vue d‘obtenir, entre eux une relation virtuelle. Les couleurs
sont importantes dans notre vie. Sans elle, la perception visuelle resterait indifiérenciée, au sens littéral, inco—
lore!

Dans le cas de Gérard Bru, nous observons, un rendu dynamique et subtile des couleurs, qui, aussitôt, nous
impressionne. Et c'est sans mélange avec des tons purs qu' il juxtapose harmonies et contrastes.

La composition aux formes épurées donnent à ses tableaux un rayonnement incomparable. Leur force d' ex—
pression repose sur un équilibre harmonieux entre les éléments en mouvement et stables.

Gérard Bru choisit, pour thème presqu' exclusivement des paysages. Ce sont des représentations, de la terre,

de l'eau, du ciel, des montagnes, détachées du figuratif.
Ses tableaux montrent la richesse d' une lumière captée au Sud de la France, avec l'intensité de la clarté de Ses

multiples couleurs. Lors de "ma premiere rencontre” avec les oeuvres de Gérard Bru j‘ai ressenti sa conception
positive de la vie. le les ai trouvées “tout simplement belles".

Naturellement, il est difficile de définir précisément ce qui est "beau", car la perception de la beauté est une

expérience subjective liée à l'emotion de chacun d'entre nous. De plus, de nos jours, la "notion de beau” n’est

pas un critère particulièrement apprecié. Mais devrions admettre sa valeur.

Platon, déjà, traitant ce sujet, affirma: qu' "il existe quelque part dans la nature, un prototype réel, un absolu

de la beauté"

Voici la devise à laquelle Gérard Bru, en tant que "peintre du silence”, comme il se définit lui—même, se consacre.
Nous pouvons percevoir et comprendre son intention grâce ‘a "l' observation méditative” de ses oeuvres.
Georges Braque parle de "l' Art comme d’ un enchantement, d' un mystère qui nous entoure; nos sensations
étant dominées par la raison et la logique, nous n' arrivons pas facilement à percevoir la magie de l' Art."

Entrons dans la "magie de l' Art” laissons nous ”enchantef' par les tableaux de Gérard Bru.

Traduit par Sylvie Sahlmann